Les chandeliers japonais

Les chandeliers japonais se divisent en deux grandes catégories : les chandeliers de continuation et les chandeliers de retournement. Les figures de continuation annoncent une poursuite de la tendance en cours alors que les figures de retournement annoncent un retournement de tendance sur l'échelle de temps observée.

Figure de continuation

Gap

Un gap haussier se définit par un chandelier japonais dont le cours d'ouverture est supérieur au cours de clôture du chandelier précédent. Il intervient généralement dans une tendance haussière.

Un gap baissier se définit par un chandelier japonais dont le cours d'ouverture est inférieur au cours de clôture du chandelier précédent. Il intervient généralement dans une tendance baissière.

Un gapping play haussier est une structure formée de trois chandeliers japonais. Les deux premiers sont haussiers (verts) et petits ce qui marque une hésitation. L'ouverture du troisième chandelier se fait sur un gap haussier. Ce dernier doit être de grande taille.

Un gapping play baissier est une structure formée de trois chandeliers japonais. Les deux premiers sont baissiers (rouges) et petits ce qui marque une hésitation. L'ouverture du troisième chandelier se fait sur un gap baissier. Ce dernier doit être de grande taille.

Un irikubi haussier (ligne juste au cou) est une structure formée de deux chandeliers japonais. Le premier est un grand chandelier haussier (vert) suivi d'un petit chandelier baissier (rouge) dont la clôture se fait juste en dessous du niveau de clôture du chandelier précédent. Le deuxième chandelier doit avoir une taille sensiblement plus petite que le premier.

Un irikubi baissier (ligne juste au cou) est une structure formée de deux chandeliers japonais. Le premier est un grand chandelier baissier (rouge) suivi d'un petit chandelier haussier (vert) dont la clôture se fait juste au dessus du niveau de clôture du chandelier précédent. Le deuxième chandelier doit avoir une taille sensiblement plus petite que le premier.

Un atekubi haussier (ligne sous le cou) est une structure formée de deux chandeliers japonais. Le premier est un grand chandelier haussier (vert) suivi d'un petit chandelier baissier (rouge) dont la clôture se fait juste au dessus du niveau de clôture du chandelier précédent. Le deuxième chandelier doit avoir une taille sensiblement plus petite que le premier. L'atekubi haussier se forme souvent après une hausse significative caractérisée par plusieurs grands chandeliers japonais verts.

Un atekubi baissier (ligne sous le cou) est une structure formée de deux chandeliers japonais. Le premier est un grand chandelier baissier (rouge) suivi d'un petit chandelier haussier (vert) dont la clôture se fait juste en dessous du niveau de clôture du chandelier précédent. Le deuxième chandelier doit avoir une taille sensiblement plus petite que le premier. L'atekubi baissier se forme souvent après une baisse significative caractérisée par plusieurs grands chandeliers japonais rouges.

Une ligne de séparation haussière est une structure formée de deux chandeliers japonais. Le premier est un grand chandelier baissier (rouge) suivi d'un chandelier haussier (vert) dont l'ouverture intervient au même niveau que le chandelier précédent. Les deux chandeliers peuvent avoir des tailles différentes. La ligne de séparation haussière se forme souvent après une hausse significative caractérisée par plusieurs grands chandeliers japonais haussiers (verts).

Une ligne de séparation baissière est une structure formée de deux chandeliers japonais. Le premier est un grand chandelier haussier (vert) suivi d'un chandelier baissier (rouge) dont l'ouverture intervient au même niveau que le chandelier précédent. Les deux chandeliers peuvent avoir des tailles différentes. La ligne de séparation baissière se forme souvent après une baisse significative caractérisée par plusieurs grands chandeliers japonais baissiers (rouges).

Une ligne de poussée haussière est une structure formée de deux chandeliers japonais. Le premier est un grand chandelier haussier (vert) suivi d'un chandelier baissier (rouge) dont la clôture se fait dans le corps du premier chandelier sans que cela dépasse son point médian. L'ouverture doit se faire également au dessus du premier chandelier. Le premier chandelier doit être de grande taille et le deuxième plus petit. La ligne de poussée haussière se forme souvent après une hausse significative caractérisée par plusieurs grands chandeliers japonais haussiers (verts).

Une  ligne de poussée baissière est une structure formée de deux chandeliers japonais. Le premier est un grand chandelier baissier (rouge) suivi d'un chandelier haussier (vert) dont la clôture se fait dans le corps du premier chandelier sans que cela dépasse son point médian. L'ouverture doit se faire également en dessous du premier chandelier. Le premier chandelier doit être de grande taille et le deuxième plus petit. La ligne de poussée baissière se forme souvent après une baisse significative caractérisée par plusieurs grands chandeliers japonais baissiers (rouges).

Un tasuki gap haussier est une structure formée de trois chandeliers japonais. Le premier et le deuxième doivent être séparés par un gap haussier. Par la suite un comblement partiel du gap sur un chandelier baissier (rouge) intervient. Le cours de clôture de ce dernier chandelier doit être inférieur au deuxième. Les deux derniers chandeliers sont de petite taille. La structure en tasuki gap haussier fait suite à une tendance haussière marquée par plusieurs grands chandeliers verts.

Un tasuki gap baissier est une structure formée de trois chandeliers japonais. Le premier et le deuxième doivent être séparés par un gap baissier. Par la suite un comblement partiel du gap sur un chandelier haussier (vert) intervient. Le cours de clôture de ce dernier chandelier doit être supérieur au deuxième. Les deux derniers chandeliers sont de petite taille. La structure en tasuki gap baissier fait suite à une tendance baissière marquée par plusieurs grands chandeliers rouges.